3e séminaire des trois CEN ACAL à Belval en Argonne (51)

© CENCA
14 Décembre 2015

Après les rencontres en Alsace et en Lorraine, les présidents des trois conservatoires d’espaces naturels (CEN), accompagnés de quelques administrateurs et des directeurs/trice, se sont retrouvés à Belval-en-Argonne (51) début décembre pour un séminaire de réflexions sur la future organisation de la grande Région « ACAL »... et par voie de conséquence celle des CEN. Sur la base des spécificités de chaque conservatoire et des complémentarités évidentes des trois structures (missions, territoires…), l’objectif consiste à anticiper les futures évolutions et à travailler sur des pistes de mutualisation.

D’autres séminaires sont déjà prévus pour 2016, en parallèle des rencontres entre salariés des trois CEN. Une participation « réciproque » aux assemblées générales des 3 CEN est déjà actée ainsi qu'aux journées « Conservateurs bénévoles » organisées sur les territoires. Enfin, une plaquette commune sera réalisée début 2016 pour présenter les atouts des trois conservatoires aux nouveaux élus régionaux.

A lire également

  • Chlorocordulie à tâches jaunes (Somatochlora flavomaculata) © André Cherpin

    Sortie nature à la découverte des libellules

    Le 11/07/2019
    Samedi 6 juillet 2019, nous sommes partis à la découverte des libellules de la réserve. Avec plus de 40 espèces différentes déjà observées, le site est idéal pour apprendre à les connaitre ! Cette sortie fut l'occasion d'en savoir un peu plus sur la biologie et le cycle de vie de ces insectes et d'apprendre à utiliser une clé de détermination pour identifier les différentes espèces.
  • © CEN Champagne-Ardenne / Manon Chautard

    8 hectares de marais préservés dans l’Aube

    Le 08/07/2019
    La zone humide des Gros Prés vient de rejoindre le réseau de sites préservés par le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne. Située à Neuville-sur-Vanne, elle vient compléter les 30 hectares gérés dans les marais de la Vanne depuis 1996. Émergeant comme une île au milieu de la plaine céréalière, ce marais constitue un réservoir de biodiversité et une précieuse réserve d’eau potable.