Amictu lateribus socium nulla forensium.

17 Avril 2014

Proinde die funestis interrogationibus praestituto imaginarius iudex equitum resedit magister adhibitis aliis iam quae essent agenda praedoctis, et adsistebant hinc inde notarii, quid quaesitum esset, quidve responsum, cursim ad Caesarem perferentes, cuius imperio truci, stimulis reginae exsertantis aurem subinde per aulaeum, nec diluere obiecta permissi nec defensi periere conplures.

Vide, quantum, inquam, fallare, Torquate. oratio me istius philosophi non offendit; nam et complectitur verbis, quod vult, et dicit plane, quod intellegam; et tamen ego a philosopho, si afferat eloquentiam, non asperner, si non habeat, non admodum flagitem. re mihi non aeque satisfacit, et quidem locis pluribus. sed quot homines, tot sententiae; falli igitur possumus.

Has autem provincias, quas Orontes ambiens amnis imosque pedes Cassii montis illius celsi praetermeans funditur in Parthenium mare, Gnaeus Pompeius superato Tigrane regnis Armeniorum abstractas dicioni Romanae coniunxit.

A lire également

  • CENCA

    RNN DES PATIS D'OGER ET DU MESNIL-SUR-OGER : LA TETE...

    Le 09/09/2019
    Le 07 septembre, une sortie astronomie a été organisée avec les bénévoles de l’association d’astronomie Eratosthène sur les Pâtis du Mesnil.Les membres de l’association ont présenté à une quinzaine de participants les observations possibles à faire dans la voute céleste.Le voyage dans l’espace a continué malgré un ciel fortement nuageux, les participants ont pu observer au télescope la Lune, Jupiter et Saturne.
  • Suivi de la flore © CEN Champagne-Ardenne

    Flore d’assec et sortie botanique à la RNN de l’étang de la...

    Le 23/08/2019
    Cet hiver, l’étang de la Horre a été mis en assec afin de limiter l’envasement, de pouvoir réaliser des travaux d’entretien et de lutter contre certaines espèces exotiques envahissantes aquatiques. Cet assec est également l’opportunité de découvrir sa flore caractéristique, rarement étudiée. Ainsi, un suivi de la flore d’assec a été effectué par Mélanie PETIT (Chargée de projets – botaniste au CENCA) et Camille GAY (Stagiaire à la réserve de l’Etang de la Horre) pendant le mois de juillet.