Un Butor étoilé inconnu sur la RNR des étangs de Belval en Argonne

© Rémi Hanotel
16 Avril 2018

 Voilà plusieurs semaines qu'une espèce disparue depuis 2014 est réapparue sur la réserve. Avec son chant caractéristique, le Butor étoilé s'est bien vite fait repérer par les gestionnaires. Ravis de cette bonne nouvelle et dans l'espoir que celui-ci niche sur les étangs, les gestionnaires ont  voulu en apprendre un peu plus sur cet individu.

Chaque Butor étoilé possède une signature vocale propre à chaque individu. C’est pourquoi ils ont fait appel à Julian Pichenot, spécialiste en biologie acoustique, pour enregistrer le mâle chanteur présent sur la réserve. Cet enregistrement a ensuite été comparé à la base de données de ce spécialiste et a permis de montrer qu'il s'agit d'un individu qui n'est pas encore répertorié. Une information très intéressante et à suivre de près !

© Fabrice Croset

Julian Pichenot entrain d'enregistrer le chant du Butor étoilé

A lire également

  • Semaine de développement durable

    De nombreuses visites

    Le 03/08/2018
    La semaine du développement durable  Dans le cadre de l’évènement « la semaine du développement durable », la communauté urbaine du Grand Reims a sollicité le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne afin d’organiser une visite sur la réserve naturelle lors de cette manifestation. Durant cette balade, 14 participants ont pu apprécier le paysage, observer la faune du site et les actions menées au sein de la Réserve. En jouant le jeu de la flore de la réserve, les participants ont pu s’initier à la botanique.
  • Un rôle pédagogique

    Le 30/07/2018
    Durant le mois de mai, la réserve a joué son rôle pédagogique auprès de nombreux élèves.Les lycéens dans la RéserveDepuis plusieurs années, les professeurs SVT du lycée de Sézanne emmènent les secondes sur la réserve pour réaliser un TP, dont le thème est le sol et les énergies. Le travail consistait à connaitre les paramètres qui ont permis  la formation d’un marais, le type de sol de la réserve et son utilisation. Les lycéens avaient aussi pour exercice d’identifier la flore et la faune du marais et des sécherons.