L'assemblée générale approche...

7 Avril 2016

Elle se tiendra le samedi 23 avril prochain à partir de 9h00 à la salle des fêtes de Gyé-sur-Seine dans l'Aube. L'occasion de prendre part à la vie du Conservatoire tout en participant à la découverte du 200e site protégé durablement par le Conservatoire : les grandes pelouses sèches du Replat de la Haie.

Les coteaux du Barséquanais sont réputés pour la richesse écologique de leurs dernières pelouses sèches. Consciente de ces enjeux écologiques et paysagers au cœur du vignoble de Champagne, la commune de Gyé-sur-Seine, partenaire du Conservatoire depuis une vingtaine d’années, vient de lui confier la gestion des pelouses du Replat de la Haie. D’une surface de 58 hectares, le site constitue une des plus grandes pelouses du Barrois. Intégré au réseau Natura 2000, ce site abrite une biodiversité considérable, depuis la discrète Ophrys araignée jusqu’au puissant Circaète Jean-le-Blanc.

Une visite à ne pas manquer en ce début de printemps, en quête des premières orchidées de l’année, de l’Alouette lulu et des premiers papillons de la Champagne méridionale.

Mais à propos, avez-vous renouvelé votre adhésion 2016 ? Il est encore temps ! Téléchargez le formulaire

Téléchargez le projet de compte-rendu de l'assemblée générale du 11 avril 2015

A lire également

  • CENCA

    RNN DES PATIS D'OGER ET DU MESNIL-SUR-OGER : LA TETE...

    Le 09/09/2019
    Le 07 septembre, une sortie astronomie a été organisée avec les bénévoles de l’association d’astronomie Eratosthène sur les Pâtis du Mesnil.Les membres de l’association ont présenté à une quinzaine de participants les observations possibles à faire dans la voute céleste.Le voyage dans l’espace a continué malgré un ciel fortement nuageux, les participants ont pu observer au télescope la Lune, Jupiter et Saturne.
  • Suivi de la flore © CEN Champagne-Ardenne

    Flore d’assec et sortie botanique à la RNN de l’étang de la...

    Le 23/08/2019
    Cet hiver, l’étang de la Horre a été mis en assec afin de limiter l’envasement, de pouvoir réaliser des travaux d’entretien et de lutter contre certaines espèces exotiques envahissantes aquatiques. Cet assec est également l’opportunité de découvrir sa flore caractéristique, rarement étudiée. Ainsi, un suivi de la flore d’assec a été effectué par Mélanie PETIT (Chargée de projets – botaniste au CENCA) et Camille GAY (Stagiaire à la réserve de l’Etang de la Horre) pendant le mois de juillet.