Un nouveau marais rejoint le réseau de sites du CEN !

Grand marais de Coiffy (52)
©CENCA
27 Janvier 2016

Un nouveau site a été confié en gestion au Conservatoire en Haute-Marne. Il s'agit du Grand Marais de Coiffy d'une superficie de 4 hectares, propriété de la commune de Coiffy-le-Bas. La commune s’engage également dans une opération d’achat et d’échanges fonciers dans le but de protéger durablement les dernières zones de marais sur son territoire communal. Le Conservatoire accompagne ces opérations foncières grâce au soutien de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse et de l’Etat.

Les marais de Coiffy sont proches des « Grands Marais » de Chézeaux , autant géographiquement que par la nature des milieux que l’on rencontre. Les eaux riches en carbonate jaillissent de sources très profondes, donnant un aspect bombé et concentrique à un marais se développant sur des tourbes tufeuses, des conditions très particulières et unique dans notre région.

Une réflexion sera engagée en 2016 pour définir précisément les interventions nécessaires et les mesures de préservation les plus adaptées.

A lire également

  • CENCA

    RNN DES PATIS D'OGER ET DU MESNIL-SUR-OGER : LA TETE...

    Le 09/09/2019
    Le 07 septembre, une sortie astronomie a été organisée avec les bénévoles de l’association d’astronomie Eratosthène sur les Pâtis du Mesnil.Les membres de l’association ont présenté à une quinzaine de participants les observations possibles à faire dans la voute céleste.Le voyage dans l’espace a continué malgré un ciel fortement nuageux, les participants ont pu observer au télescope la Lune, Jupiter et Saturne.
  • Suivi de la flore © CEN Champagne-Ardenne

    Flore d’assec et sortie botanique à la RNN de l’étang de la...

    Le 23/08/2019
    Cet hiver, l’étang de la Horre a été mis en assec afin de limiter l’envasement, de pouvoir réaliser des travaux d’entretien et de lutter contre certaines espèces exotiques envahissantes aquatiques. Cet assec est également l’opportunité de découvrir sa flore caractéristique, rarement étudiée. Ainsi, un suivi de la flore d’assec a été effectué par Mélanie PETIT (Chargée de projets – botaniste au CENCA) et Camille GAY (Stagiaire à la réserve de l’Etang de la Horre) pendant le mois de juillet.