Parution d'un guide technique : Les prairies "naturelles" de Champagne-Ardenne

4 Décembre 2017

Véritable outil d’aide à la gestion des prairies, ce guide s’adresse aux éleveurs, aux techniciens, ainsi qu’aux gestionnaires d’espaces naturels qui cherchent à réaliser un diagnostic de l’état d’une prairie en se basant sur l’observation de la flore. Il propose des pistes de réflexion pour orienter leurs pratiques au regard de la flore indicatrice dans les prairies :
• Comment gérer au mieux mes prairies pour avoir une autonomie fourragère ?
• Comment gérer des espèces dont l’abondance fait craindre des envahissements (Rumex, renoncules…) ?
• Comment faire pour garder une biodiversité et avoir un fourrage de qualité ?
• Comment faire pour maintenir la présence de certaines plantes patrimoniales ?
• …

L’objet principal est de pouvoir faire un diagnostic des prairies :

  •  Je définis le type d’une prairie à partir de la flore observée.
    Une fiche de terrain permet de classer les espèces observées par groupe écologique (les groupes écologiques sont illustrés). Une clé de détermination basée sur la présence et/ou l’abondance de ces espèces, permet de définir le type de prairie.
     
  • J’évalue son intérêt écologique, sa « valeur patrimoniale » (type de prairie rare ou menacé dans la région, présence potentielle des espèces rares).
    Une fois le type de prairie déterminé, la description de ces types dans des fiches permet de se faire une idée sur la valeur patrimoniale « potentielle » de la parcelle évaluée. Il est possible d’affiner le diagnostic en recherchant la flore patrimoniale potentiellement présente sur ce type de prairie.
     
  • J’évalue son « état de santé » en vérifiant la présence et l’abondance de certaines plantes.
    Une vingtaine de catégories de plantes indicatrices du bon état agro-écologique des prairies sont illustrées. La prairie est considérée en bon état agro-écologique lorsque, dans chaque tiers d’un transect réalisé à travers la parcelle, au moins 4 plantes indicatrices sont présentes.
     
  • Je comprends quelles sont les pratiques qui permettent de préserver ou d’améliorer l’état de cette prairie.
    En comparant les observations de terrain avec la description dans les fiches types des propriétés agro-écologiques, il est possible de faire son propre diagnostic en fonction des besoins liés à la parcelle.

 

Ce guide a été rédigé par le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne et le Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien, en étroite collaboration avec SCOPELA pour les questions plus agricoles, et avec l’œil avisé du PNR de la Forêt d’Orient qui organise depuis quelques années le concours « Prairies fleuries ». Il a bénéficié du soutien des Agences de l’Eau Seine-Normandie, Rhin-Meuse et Rhône-Méditerranée-Corse, et du Conseil Régional.

Guide disponible en version papier auprès du CENCA et en téléchargement ici.

 

A lire également

  • Maison de l'étang - vu de derrière

    Ancienne maison de l'étang - RNR des étangs de Belval-...

    Le 23/02/2018
    Depuis que la réserve a été créée, les gestionnaires recherchaient des photos de l'ancienne maison de l'étang qui avait disparu suite à un incendie dans les années 1995. Cette maison a été un lieu de vie incontournable des étangs de Belval. Elle a servi de maison pour le gardien de l'étang pendant de nombreuses années avant de devenir un gîte.
  • Travaux sur la Butte de Taloison
    © Romaric Leconte / CENCA

    Plus de lumière pour les habitants de la Butte de Taloison

    Le 22/02/2018
    Site naturel emblématique du sud du Plateau de Langres, la Butte de Taloison subit inlassablement les assauts des pins qui se ressèment et grandissent. Au risque de faire disparaître, à terme, cette pelouse sèche si particulière – un type montagnard très rare ici – et les espèces qui y vivent. Les naturalistes et le CENCA, gestionnaire de ces parcelles communales depuis 1990, ont fait le choix de lutter contre cette fermeture du milieu.