Pourquoi l'étang du bas est-il en assec ?

4 Avril 2019

Cette question est régulièrement posée aux conservateurs de la Réserve Naturelle Régionale des Étangs de Belval-en-Argonne (51).

Voici quelques éléments de réponse des gestionnaires, la LPO et le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne :

- Élément 1 :

La plupart des étangs d’Argonne sont plats et s’envasent très rapidement. Des assecs hivernaux peuvent être mis en place afin de limiter la quantité de vase OU des assecs dits estivaux permettant quant à eux une minéralisation des vases. La minéralisation des vases permet à celles-ci de se transformer rapidement en « terre ». Jadis, les moines mettaient déjà en place cette pratique et ils cultivaient les étangs.

- Élément 2 :

Une fois les vases minéralisées et donc transformées en terre, des travaux de curage et de restauration des ouvrages seront mis en place durant la fin de l’été 2019 (curage de la poêle et d’un tronçon du chenal, mis en place de « bâtards en bois » permettant de stopper la descente des vases). Chose qui serait impossible lors d’assecs hivernaux.

- Élément 3 :

Il a été découvert depuis quelques années la présence d’un poisson classé EEE (Espèce Exotique Envahissante) : le Pseudorasbora parva. Tous propriétaires d’étang ayant cette espèce chez lui doit mettre en place un ou des moyens de lutte pour le faire disparaitre car celui-ci a un fort impact sur les poissons locaux (Brochet, Gardon, Perche…). Le seul moyen de le faire disparaitre est de mettre en place un assec estival.

Pour observer la faune, un nouvel observatoire vient d'être inauguré sur l'étang du haut qui lui est en eau. N'hésitez pas à venir le découvrir !

A lire également

  • © CEN Champagne-Ardenne / Manon Chautard

    8 hectares de marais préservés dans l’Aube

    Le 08/07/2019
    La zone humide des Gros Prés vient de rejoindre le réseau de sites préservés par le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne. Située à Neuville-sur-Vanne, elle vient compléter les 30 hectares gérés dans les marais de la Vanne depuis 1996. Émergeant comme une île au milieu de la plaine céréalière, ce marais constitue un réservoir de biodiversité et une précieuse réserve d’eau potable.
  • Grand prix Natura 2000

    Le 08/07/2019
    Notre opération (sa)pins de Noël réalisée sur les pelouses sèches de Gyé-sur-Seine (10) a reçu le coup de cœur du jury ! La cérémonie de Remise des prix a eu lieu à l'occasion des Assises nationales de la biodiversité le 20 juin 2019.Les Grands prix Natura 2000 viennent saluer les initiatives exemplaires de protection de la biodiversité mais aussi de sensibilisation, d’information, d’animation et de suivi scientifique menées sur les sites Natura 2000 en partenariat avec les acteurs locaux.