Préservation des plus grandes pelouses sèches de la Côte des Bar dans l'Aube

©Y. Brouillard
4 Décembre 2015

Le 27 novembre, la commune de Gyé-sur-Seine et le Conservatoire ont signé une convention de partenariat de 20 ans en faveur de la préservation des pelouses du Replat de la Haie, des Ormes et de Dalivard, dans le Barséquanais.

D’une surface de 58 ha, dont plus de 50 ha d’un seul tenant, ces pelouses sont les plus vastes de la Côte des Bar (partie auboise du Barrois regroupant le Barséquanais et le Barsuraubois).

Intégrées aux réseaux des sites Natura 2000 et des ZNIEFF*, les pelouses du Replat de la Haie, des Ormes de Dalivard abritent des habitats de pelouses marnicoles en bon état de conservation et parmi les plus typiques du Barséquanais. De nombreuses espèces patrimoniales sont connues sur le site, tant au niveau de la flore que de la faune : Gentiane jaune, Orchis odorant, Carline acaule, Engoulevent d’Europe, Alouette lulu, Lézard vert, Damier de la Succise et bien d’autres. Ces pelouses jouent un rôle important en tant qu’élément structurant du paysage, au cœur du vignoble de Champagne.

La signature de cette convention marque l'aboutissement de 25 années d’échanges constructifs avec les acteurs locaux. L’engagement de Gyé-sur-Seine en faveur de la préservation de son patrimoine naturel est à souligner, la commune ayant déjà signé deux autres conventions avec le Conservatoire pour les pelouses du Vallon de Coquelin et de la Cosvigne (pour un total de près de 70 ha de pelouses).

Ces ensembles de pelouses constituent désormais le plus vaste espace naturel géré par le Conservatoire de l’Aube.

Afin de valoriser ce partenariat, la commune de Gyé-sur-Seine accueillera la prochaine assemblée générale du Conservatoire le 23 avril 2016.

 

*Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique

A lire également

  • Chlorocordulie à tâches jaunes (Somatochlora flavomaculata) © André Cherpin

    Sortie nature à la découverte des libellules

    Le 11/07/2019
    Samedi 6 juillet 2019, nous sommes partis à la découverte des libellules de la réserve. Avec plus de 40 espèces différentes déjà observées, le site est idéal pour apprendre à les connaitre ! Cette sortie fut l'occasion d'en savoir un peu plus sur la biologie et le cycle de vie de ces insectes et d'apprendre à utiliser une clé de détermination pour identifier les différentes espèces.
  • © CEN Champagne-Ardenne / Manon Chautard

    8 hectares de marais préservés dans l’Aube

    Le 08/07/2019
    La zone humide des Gros Prés vient de rejoindre le réseau de sites préservés par le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne. Située à Neuville-sur-Vanne, elle vient compléter les 30 hectares gérés dans les marais de la Vanne depuis 1996. Émergeant comme une île au milieu de la plaine céréalière, ce marais constitue un réservoir de biodiversité et une précieuse réserve d’eau potable.