Promenade botanique sur le Marais de Courmelois

© Laure Rogeaux / CENCA
26 Juin 2017

Dans le cadre de l'opération Jardins des mots, le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne a organisé le samedi 24 juin, avec la médiathèque de Val-de-Vesle, une visite guidée à la découverte du marais de Courmelois. Une vingtaine de personnes s'est mobilisée pour découvrir cette zone humide exceptionnelle dont la rareté des habitats lui a valu sont inscription au sein du site Natura 2000 des marais de la Vesle en amont de Reims. Au programme de l'après-midi: reconnaissance des plantes des zones humides!

Les apprentis botanistes ont pu participer à un mini-inventaire du marais de Courmelois et apprendre à reconnaître quelques espèces typiques de zones humides comme la Reine des près, la Menthe aquatique, l'Angélique des bois, l'Iris des marais ou encore la Valériane officinale, dont les fleurs parfumées attirent de nombreux insectes. L'occasion pour les curieux de nature d'en apprendre davantage sur la faune minuscule en observant de près quelques espèces de papillons de jour, libellules et criquets!

Sur le chemin du retour, une magnifique chenille a attirée l'attention des participants: d'une taille imposante, munie de petits anneaux noirs et d'excroissances orangées pilifères, la chenille de Petit paon de nuit ne passe pas inaperçue!  
Au terme de son développement, cette chenille confectionnera un cocon sur sa plante nourricière. Le cocon du Petit paon de nuit hivernera, avant d'éclore le printemps prochain! 

© Laure Rogeaux / CENCA
© Laure Rogeaux / CENCA
© Laure Rogeaux / CENCA - Chenille de Petit paon de nuit
Site naturel : 
Marais de Courmelois

A lire également

  • Maison de l'étang - vu de derrière

    Ancienne maison de l'étang - RNR des étangs de Belval-...

    Le 23/02/2018
    Depuis que la réserve a été créée, les gestionnaires recherchaient des photos de l'ancienne maison de l'étang qui avait disparu suite à un incendie dans les années 1995. Cette maison a été un lieu de vie incontournable des étangs de Belval. Elle a servi de maison pour le gardien de l'étang pendant de nombreuses années avant de devenir un gîte.
  • Travaux sur la Butte de Taloison
    © Romaric Leconte / CENCA

    Plus de lumière pour les habitants de la Butte de Taloison

    Le 22/02/2018
    Site naturel emblématique du sud du Plateau de Langres, la Butte de Taloison subit inlassablement les assauts des pins qui se ressèment et grandissent. Au risque de faire disparaître, à terme, cette pelouse sèche si particulière – un type montagnard très rare ici – et les espèces qui y vivent. Les naturalistes et le CENCA, gestionnaire de ces parcelles communales depuis 1990, ont fait le choix de lutter contre cette fermeture du milieu.