Viticulture et biodiversité de la Côte des Bar

© CENCA
22 Juillet 2017

Mi-juillet, le Comité Champagne et le Conservatoire ont organisé une sortie de terrain dans le vignoble des Riceys, afin d’échanger autour de la conservation de la biodiversité. Les aspects de maintien et d’amélioration des conditions d’accueil de la faune et de la flore ont été abordés, au sein des vignes elles-mêmes mais aussi à leurs abords.
Cette journée constructive a regroupé une douzaine d’acteurs du Champagne, originaires de l’Aube et de la Marne. Cette rencontre, dans la lignée de plusieurs autres effectuées depuis une dizaine d’années, contribue à une meilleure prise en compte de la nature dans le vignoble.

Le 20 juillet, une vingtaine de vignerons de l’association Terra Vitis, qui pratique une viticulture raisonnée, a découvert la faune et la flore estivales, en bordure des pelouses du Replat de la Haie gérées par le Conservatoire, à Gyé-sur-Seine et Essoyes (10). Pour la troisième année consécutive, cette sortie de terrain était une nouvelle fois organisée conjointement avec la Chambre d’Agriculture de l’Aube. L’objectif était de montrer l’intérêt des pelouses et des lisières, des talus viticoles en termes de biodiversité (habitats, flore et faune) mais également sur le plan paysager, à l’interface entre la forêt et le vignoble de Champagne.

En lien avec l’enjeu primordial de conservation des pelouses de la Côte des Bar, le CENCA poursuit la sensibilisation des acteurs locaux, avec l’appui de ses partenaires.

A lire également

  • Maison de l'étang - vu de derrière

    Ancienne maison de l'étang - RNR des étangs de Belval-...

    Le 23/02/2018
    Depuis que la réserve a été créée, les gestionnaires recherchaient des photos de l'ancienne maison de l'étang qui avait disparu suite à un incendie dans les années 1995. Cette maison a été un lieu de vie incontournable des étangs de Belval. Elle a servi de maison pour le gardien de l'étang pendant de nombreuses années avant de devenir un gîte.
  • Travaux sur la Butte de Taloison
    © Romaric Leconte / CENCA

    Plus de lumière pour les habitants de la Butte de Taloison

    Le 22/02/2018
    Site naturel emblématique du sud du Plateau de Langres, la Butte de Taloison subit inlassablement les assauts des pins qui se ressèment et grandissent. Au risque de faire disparaître, à terme, cette pelouse sèche si particulière – un type montagnard très rare ici – et les espèces qui y vivent. Les naturalistes et le CENCA, gestionnaire de ces parcelles communales depuis 1990, ont fait le choix de lutter contre cette fermeture du milieu.