Gestion écologique

Les sites gérés par le Conservatoire font l'objet de plans de gestion qui déterminent pour une durée de dix ans les opérations de restauration et d'entretien à mettre en oeuvre (débroussaillage, pâturage, gyrobtroyage, etc.) pour préserver la biodiversité. S'inscrivant dans un cadre partenarial et consensuel, l'action du Conservatoire prend en compte les attentes des différents usagers et ayants droits (agriculteurs, pisciculteurs, sylviculteurs, etc.).

85 sites (2196 hectares) sont dotés d'un plan de gestion.

En 2014, 75 sites représentant 350 hectares ont fait l'objet d'opérations de gestion écologique.

Opération de restauration (réouverture de milieux, restauration de mare)

Broyage et exportation de grumes - Marais de Villechétif (10)
Opération d'entretien

Pâturage à Saint-Usage (10)
Gestion piscicole extensive

Le Conservatoire mène une gestion piscicole extensive sur les étangs de Belval-en-Argonne (51) et l'étang de Ramerupt (10) à l'image de celle pratiquée depuis des siècles en Champagne humide. L’objectif est de trouver le meilleur équilibre possible entre le développement de la diversité végétale et animale : roselières, flore aquatique, oiseaux nicheurs des roselières, canards nicheurs, migrateurs et hivernants, etc., et le maintien de la fonction de base des étangs, à savoir la production piscicole. Une gestion qui se traduit par une faible densité de poissons, une vidange et pêche traditionnelle au filet, un assec tous les 10 ans.

Pêche traditionnelle au filet sur la Réserve Naturelle Régionale de l'Etang de Ramerupt (10) ©J.-M. Stocco