Lancement du projet LIFE Connexions !

© CEN Champagne-Ardenne
25 Mars 2021

La Commission Européenne (CE) a approuvé et financé le projet LIFE Connexions, un nouveau projet pour restaurer la biodiversité sur 500 hectares de pelouses, de prairies et de forêts humides de part et d’autre de la frontière. Coordonné par Natagora, il regroupe 6 partenaires franco-belges.

Le projet « Actions prioritaires pour la connexion de prairies, pelouses, forêts humides et espèces associées en régions wallonne (BE) et Grand Est (FR) » ou « LIFE Connexions » a débuté le 1er janvier pour une période de 7 ans. Le projet repose sur un programme partagé entre les pays transfontaliers dans l’objectif commun d’améliorer l’état de conservation et la connectivité de 8 habitats Natura 2000. Le budget total du projet est de 15,17 millions d’euros dont 75 % financés par l’Union européenne, avec un cofinancement côté français du Ministère de la Transition Ecologique et de la DREAL Grand Est.

Côté français, seuls les habitats prioritaires de pelouses calcaires (habitats 6120*, 6210* et 6230*) sont concernés. Les Conservatoires d’espaces naturels de Champagne-Ardenne (CENCA) et de Lorraine (CENL) vont ainsi décliner les opérations du LIFE en faveur des pelouses sèches sur :

  • la Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet (354 ha), co-gérée par l’ONF et le CENCA, également classée Natura 2000 (site FR2100246 animé par le PNR des Ardennes).
    Objectif : restaurer 25 ha de pelouse,

     
  • le site Natura 2000 « Pelouses et milieux cavernicoles des vallées de la Chiers et de l’Othain, buxaie de Montmédy », animé par la CODECOM du Pays de Stenay et du Val Dunois.
    Objectif : restaurer 23,4 ha sur les trois pelouses calcaires gérées par le CENL.

     

Les principales actions

  • Restauration des pelouses frontalières : travaux d’abattage, débroussaillage, gyrobroyage et pose de clôtures ;

  • Monitoring scientifique des habitats et de l’impact des travaux ;

  • Achat de matériel spécifique (gyrobroyeur) ;

  • Valorisation et communication.
     

Les partenaires

Le projet est piloté par Natagora et réunit 6 partenaires franco-belges. Outre ses partenaires belges habituels, le Département de la Nature et des Forêts (l’équivalent de l’ONF et de la DDT), le Département d’Etude du Milieu Naturel et Agricole (l’équivalent de la DREAL) et le Jardin Botanique de Meise, Natagora s’est associé 2 partenaires français, les Conservatoires d’espaces naturels de Champagne-Ardenne et de Lorraine.

Dès le printemps 2021, des comités locaux associant les acteurs et partenaires (collectivités, PNR, ONF, sociétés savantes) seront mis en place et participeront au suivi du projet.

 

A lire également

  • © CEN Champagne-Ardenne

    LIFE NATURARMY : des amphibiens et une thèse au programme

    Le 16/04/2021
    Belle découverte sur l’un des camps militaires de Champagne !Le mois de mars a donné le top départ des comptages amphibiens sur les camps militaires de Champagne. Une nouvelle espèce a été recensée sur l’un d’entre eux : le triton crêté ! Il partage son milieu de vie avec le triton alpestre, le triton ponctué, mais aussi la grenouille agile et le pélodyte ponctué.
  • Echantillonage des moustiques
    © Marie-Lazarine POULLE

    Tiques et moustiques à Belval

    Le 15/04/2021
    Un groupe d’enseignants-chercheurs principalement issus des universités de la région Grand Est  travaille avec l’Association Argonne PNR (Pôle Naturel Régional) sur le projet zone atelier environnementale rurale en Argonne (ZARG). L’objectif est de développer la coopération entre scientifiques et acteurs d’un territoire sur de nouveaux projets de recherche interdisciplinaires afin de répondre aux problématiques socio-économiques et environnementales à long terme.