L'ancien champ de manœuvre de la Folie à L'Epine officiellement sous gestion du Conservatoire !

© CEN Champagne-Ardenne
13 Novembre 2020
Le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne et Châlons Agglo ont signé une convention d'occupation précaire pour la préservation de l'ancien champ de manœuvre de la Folie à L’Épine (51).
Ce site de 60 ha constitue l’un des derniers savarts de Champagne présents en dehors des grands camps militaires en activités (Suippes, Mourmelon, Mailly). Il abrite une biodiversité exceptionnelle, certaines espèces étant très rares et/ou protégées en France. Il joue également un rôle paysager primordial en périphérie immédiate de l’agglomération de Châlons-en-Champagne.
 
L’emprise militaire de l’ancien terrain de manœuvre dit « la Folie » a été libérée suite au départ du 1er régiment d'artillerie de marine. Châlons-en-Champagne Agglo a pu bénéficier du dispositif de cession préférentielle à l’euro symbolique.
Le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne était en discussion depuis 2016 avec Châlons Agglo, les services de l’État et les autres partenaires, dont l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) de la Marne, pour défendre et promouvoir le patrimoine écologique, historique et mémoriel du site.
 
Dans l'attente de la signature d'un bail emphytéotique, une convention d'occupation précaire a été signée en octobre afin d'accompagner Châlons Agglo dans la gestion écologique de ce terrain.
 
À noter que la périphérie immédiate de la Butte des Fusillés sera directement gérée par l'ONACVG de la Marne.
 
Un grand merci à la Communauté d'Agglomération de Châlons-en-Champagne pour la concrétisation de ce partenariat !

A lire également

  • CENCA

    L’élevage en faveur de la biodiversité

    Le 01/12/2020
    Cette activité installée depuis le Néolithique a pour objectif premier l’alimentation (viande, puis produits laitiers), ensuite à se vêtir grâce à la laine ou au cuir. A cette époque, « rien ne se perd, tout se transforme » car os, dents ou autres étaient utilisés pour confectionner des outils.
  • Ciné-Débat virtuel :  Ensemble, malgré le confinement !

    Le 25/11/2020
    Dimanche 29 Novembre à 17h, le film « Homo Botanicus » part en expédition en forêt tropicale colombienne, avec deux botanistes-chercheurs. Un savant reconnu (spécialiste en bromeliacées) et son disciple (admirateur des orchidées) recensent et classifient les espèces de plantes. Cette folle quête plonge dans la poésie de l’homme scientifique et ses obsessions pour comprendre l’histoire de la Nature et transmettre les connaissances.