Marais de Saint Gond pour les curieux d’histoire et d’archéologie

Reconstitution d'une maison du Néolithique ancien à Villevenard
8 Avril 2020

Le 6 mars, le conservatoire d’espaces naturels s’est rendu à l’assemblée générale de la toute jeune association « Saint Gond Archéologie et Patrimoine », un an déjà.

L’objectif principal de cette association est la protection et la valorisation du patrimoine, notamment archéologique, des Marais de  Saint-Gond. Tout comme le Conservatoire, elle attache de l’importance à collaborer avec les autres associations à la préservation et la valorisation de notre patrimoine culturel et naturel.

La rédaction d’un recueil d’articles, la réalisation d’une carte touristique et de sortie dédiées aux Marais de Saint-Gond font partie des projets prévus pour 2020.

Cette soirée s’est poursuivie par une conférence « Habitat et minières de silex néolithiques des Marais de Saint Gond – dernières découvertes » menée par Rémi MARTINEAU, archéologue au CNRS qui dirige les fouilles dans le secteur des Marais de Saint-Gond.

D’après Monsieur MARTINEAU, les Marais de Saint-Gond sont exceptionnels en raison de la forte concentration de sites (nécropoles, minières, habitats) datant du Néolithique. La grande quantité de ressources en silex a attiré très tôt les populations préhistoriques. Au Néolithique l’exploitation s’est intensifiée sous forme de minières exploitant les ressources en profondeur.

Les  recherches se concentrent maintenant à Villevenard où deux campagnes de fouilles, précédées par des sondages, ont déjà eu lieu en 2018 et 2019. Ces recherches ont révélées la présence d’une zone d’habitation datant du Néolithique ancien. Quatre bâtiments, dont les plans sont trapézoïdaux, mesurent environ 30 mètres de long. Ces maisons étaient en bois et en torchis.

Des dizaines de milliers de silex taillés, des tessons de poteries, de la terre cuite provenant sans doute des murs en torchis, du matériel de mouture ou de broyage et des fragments de bracelets en roches métamorphiques ont été trouvés dans des fosses qui étaient « les poubelles de l’époque ».

Les recherches continuent en 2020 et permettront de mieux comprendre l’organisation des communautés du début du Néolithique dans cette région. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les actions de l’association ou sur les recherches archéologiques dans la région des Marais de Saint-Gond, vous pouvez consulter les sites ci-dessous :

https://www.facebook.com/Marais-de-Saint-Gond-Arch%C3%A9ologie-et-Patrim...

https://saintgond.hypotheses.org/  

A lire également

  • CENCA

    L’élevage en faveur de la biodiversité

    Le 01/12/2020
    Cette activité installée depuis le Néolithique a pour objectif premier l’alimentation (viande, puis produits laitiers), ensuite à se vêtir grâce à la laine ou au cuir. A cette époque, « rien ne se perd, tout se transforme » car os, dents ou autres étaient utilisés pour confectionner des outils.
  • Ciné-Débat virtuel :  Ensemble, malgré le confinement !

    Le 25/11/2020
    Dimanche 29 Novembre à 17h, le film « Homo Botanicus » part en expédition en forêt tropicale colombienne, avec deux botanistes-chercheurs. Un savant reconnu (spécialiste en bromeliacées) et son disciple (admirateur des orchidées) recensent et classifient les espèces de plantes. Cette folle quête plonge dans la poésie de l’homme scientifique et ses obsessions pour comprendre l’histoire de la Nature et transmettre les connaissances.