Pas de confinement chez les oiseaux !

© Nathalie Masset
24 Mars 2020
Gorgebleue à miroir © Nathalie Masset

Les activités humaines tournent au ralenti depuis quelques jours mais ce n’est pas le cas pour tous les êtres vivants.

De nombreux oiseaux sont en train de revenir de leur site d’hivernage et se mettent au travail pour trouver un endroit pour nicher, construire leur nid… Même si nous sommes tous obligés de rester confiner à cause du Covid-19, nous voulions vous partager ces quelques informations pour vous permettre de vous évader un peu… Depuis quelques jours les Gorgebleues à miroir, Phragmites des joncs, Bruants des roseaux, Busards des roseaux commencent à s’installer sur la RNR des étangs de Belval-en-Argonne.

Le Butor étoilé a également été entendu la semaine dernière

sur la Réserve ! Pour rappel, cette espèce de Héron, qui niche dans les roselières en eau, a vu son habitat réduire énormément durant le siècle précédent et ses effectifs en ont fait de même. Le Butor étoilé est aussi très sensible au dérangement et peut facilement abandonner son nid et ses chances de reproduction si la quiétude n’est pas suffisante. C’est l’une des raisons pour lesquelles la RNR des étangs de Belval-en-Argonne a mis en place une zone de quiétude où l’accès est interdit au grand public.

En attendant la levée du confinement, nous essayerons de vous tenir régulièrement informer de ce qui se passe sur le site. Bon courage à tous !

A lire également

  • Le magazine des Conservatoires d'espaces naturels du...

    Le 17/02/2021
    Découvrez dans ce deuxième numéro de nouvelles actus sur le savoir-faire et les actions menées en commun par les 3 Conservatoires du Grand Est pour préserver la nature dans les territoires.
  • © CEN Champagne-Ardenne

    ORE sur une exploitation agricole de 50 ha en Haute-Marne

    Le 11/02/2021
    Le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne et des propriétaires/exploitants d’Is-en-Bassigny ont signé un contrat définissant des Obligations Réelles Environnementales (ORE) sur 50 ha de terrains, composés principalement de prairies. L’exploitation est localisée dans la région naturelle du Bassigny, classée Natura 2000.