Pourquoi l'étang du bas est-il en assec ?

4 Avril 2019

Cette question est régulièrement posée aux conservateurs de la Réserve Naturelle Régionale des Étangs de Belval-en-Argonne (51).

Voici quelques éléments de réponse des gestionnaires, la LPO et le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne :

- Élément 1 :

La plupart des étangs d’Argonne sont plats et s’envasent très rapidement. Des assecs hivernaux peuvent être mis en place afin de limiter la quantité de vase OU des assecs dits estivaux permettant quant à eux une minéralisation des vases. La minéralisation des vases permet à celles-ci de se transformer rapidement en « terre ». Jadis, les moines mettaient déjà en place cette pratique et ils cultivaient les étangs.

- Élément 2 :

Une fois les vases minéralisées et donc transformées en terre, des travaux de curage et de restauration des ouvrages seront mis en place durant la fin de l’été 2019 (curage de la poêle et d’un tronçon du chenal, mis en place de « bâtards en bois » permettant de stopper la descente des vases). Chose qui serait impossible lors d’assecs hivernaux.

- Élément 3 :

Il a été découvert depuis quelques années la présence d’un poisson classé EEE (Espèce Exotique Envahissante) : le Pseudorasbora parva. Tous propriétaires d’étang ayant cette espèce chez lui doit mettre en place un ou des moyens de lutte pour le faire disparaitre car celui-ci a un fort impact sur les poissons locaux (Brochet, Gardon, Perche…). Le seul moyen de le faire disparaitre est de mettre en place un assec estival.

Pour observer la faune, un nouvel observatoire vient d'être inauguré sur l'étang du haut qui lui est en eau. N'hésitez pas à venir le découvrir !

A lire également

  • Visite des garrigues de la Lauze (34) © CENCA
    Visite des garrigues de la Lauze (34) © CENCA

    Séminaire 2019 des Conservatoires d’espaces naturels

    Le 14/10/2019
    Rendez-vous annuel incontournable, le CEN Champagne-Ardenne s’est rendu à Sète pour le grand séminaire de rencontre des Conservatoires d’espaces naturels de France.
  • C'était le 28 septembre entre 2 réserves naturelles...

    Le 03/10/2019
    Dans le cadre des Rencontres philosophiques de Langres sur « le Temps », La Ligue de l’enseignement 52 et son Centre d’initiation à la nature à Auberive, associé au Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne, ont accueilli samedi 28 septembre Roland Nespoulet, enseignant chercheur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, spécialiste des cultures du Paléolithique, pour une balade à « Descendre le temps de l’histoire des Hommes » entre Villemoron et Chalmessin.