Redécouverte de la vipère péliade dans la Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet

© Eric Sansault
2 Juillet 2021

En avril dernier, la vipère péliade a été observée dans la RNN de la Pointe de Givet. 

La redécouverte est de taille car cette espèce protégée, n’avait plus été vue dans la Réserve depuis 2007.  

Elle a été observée en lisière de pelouse, ce qui est une particularité de la Pointe de Givet puisque la vipère péliade est une espèce plutôt adaptée aux milieux frais. Sa répartition à l'échelle mondiale est impressionnante : elle est présente jusqu’en Scandinavie au nord, et au Japon à l’est. En France, on la trouve principalement dans le Nord, dans les Vosges, le Jura et en Auvergne, plutôt en altitude, là où il fait frais. Elle est rare en Champagne-Ardenne et menacée de disparition à l’échelle nationale. La principale menace est la destruction de ses habitats. 

Espèce septentrionale, elle peut être considérée comme une véritable sentinelle du climat car son évolution semble être impactée par les changements climatiques en cours.  

L'inventaire reptiles prévu l'année prochaine nous permettra sans doute d'en connaitre plus sur la répartition de cette espèce au sein de la Réserve.

A lire également

  • Le point sur le pass sanitaire

    Le 30/08/2021
    Suite aux dernières mesures sanitaires, le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne s’adapte pour continuer à vous proposer diverses sorties et chantiers nature avec un minimum de contraintes ! Les inscriptions sont supprimées pour la majorité des animations.Le pass sanitaire n’est pas obligatoire pour participer à nos évènements sauf pour les animations maintenues sur inscription et les conférences.Cependant les gestes barrières doivent être respectés (port du masque obligatoire).
  • © CEN Champagne-Ardenne

    Une étude sur le fonctionnement du marais de Villechétif

    Le 30/08/2021
    Le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne vient de débuter une étude sur le fonctionnement hydrologique du marais de Villechétif (10) qui se déroulera jusqu’en décembre 2023. Une réunion de lancement a eu lieu le 8 juillet sur le site classé Natura 2000 avec les acteurs du territoire et Pierre Goubet, écologue et géologue.