Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet

Informations

Ardennes
CHARNOIS
CHOOZ
FOISCHES
FROMELENNES
GIVET
RANCENNES
Pelouse sèche
Réserve naturelle ? 
Oui
Sentier de découverte ? 
Non
Surface protégée : 
354.22ha
Date de création : 
Jeudi 4 Mars 1999
Milieux naturels : 
Pelouses sèches, falaises et éboulis, forêts, fourrés
Propriétaires : 
Communes, propriétaires privés, Conseil général des Ardennes, Ministère de la Défense
Gestionnaires du site : 
Office national des Forêts
CEN Champagne-Ardenne

A propos

La Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet est située à l'extrême Nord du département des Ardennes. D'une superficie d'un peu plus de 354 hectares, elle est éclatée en 11 entités et localisée sur 6 communes.
Plusieurs périmètres de protection se superposent à la Réserve comme les sites inscrits, sites classés, ZNIEFF de types I et II, ZICO, ZCS, APPB traduisant ainsi la richesse exceptionnelle de cette Réserve.

Création de la réserve

La Pointe de Givet est connue depuis le 19ème siècle pour ses intérêts géologique et floristique.
En 1990, l'association "La Valenne" initie la demande de classement en Réserve Naturelle Nationale les milieux naturels les plus remarquables.
En 1999, la Réserve est officiellement créée et les gestionnaires sont désignés un an plus tard (ONF et CPNCA).
Le premier plan de gestion est rédigé pour la période 2003 - 2007.

Un patrimoine historique remarquable

La Pointe de Givet constitue depuis toujours un lieu de passage et de commerce. De nombreuses fortifications ont de ce fait été construites au sein de la Réserve et à proximité immédiate. Citons ainsi la présence :

  • du Fort de Charlemont qui accueille actuellement le centre d'entraînement commando 9ème Zouaves,
  • de la Porte de France qui protégeait l'accès à Givet,
  • de la Tour Grégoire édifiée au 11ème siècle qui jouait un rôle majeur dans la surveillance des voies routières et fluviales,
  • du Fort inachevé du Mont d'Haurs, voulu et tracé par Vauban, qui devait compléter la défense du Fort de Charlemont.

Une richesse géologique reconnue

La géologie de la Pointe de Givet présente plusieurs aspects remarquables qui ont justifié le classement de certaines entités de la Réserve. On y trouve :

  • le calcaire affleurant de Givet : le Givétien (référence mondiale dans l'échelle des temps géologiques),
  • une diversité géologique notable (calcaire, schiste, grès),
  • une ancienne carrière d'extraction de Fluorine (CAF2) aujourd'hui protégée,
  • de nombreux fossiles (trilobites notamment),
  • des grottes calcaires avec différents types de cristallisation (stalactites, stalagmites, colonnes stalagmitiques).

La faune

L'intérêt faunistique réside essentiellement dans la présence d'insectes, de chiroptères et d'oiseaux patrimoniaux.

Les Insectes

Le nombre d’espèces d’insectes identifiés s’élève à 171 dans la Réserve dont 78 Lépidoptères Rhopalocères comme le Cuivré des marais ou le Damier de la succise. Concernant les Orthoptères, une trentaine d'espèces a été observée (Oedipode turquoise, Decticelle chagrinée...).

Les Chiroptères

12 chauves-souris fréquentent les divers milieux naturels de la Réserve, parmi lesquelles plusieurs relèvent de la Directive Habitats (92/43/CEE) : Petit et Grand Rhinolophes, Grand Murin, Vespertilion à oreilles échancrées...

Les Oiseaux

Plus de 70 espèces ont été contactées à ce jour sur la Réserve dont un tiers est inscrit sur la Liste Rouge Régionale. Citons par exemple la présence du Hibou Grand Duc, de l'Engoulevent d'Europe, de l'Alouette lulu...

La flore et les habitats naturels

La Réserve est constituée par cinq grands "types" d'habitats naturels :

  • les habitats "minéraux" sur roche affleurante (rochers, falaise abrupte, éboulis),
  • les habitats à végétation herbacée rase (pelouses sèches et landes),
  • les habitats à végétation arbustive colonisant les milieux (fruticées, fourrés),
  • les habitats boisés ou forestiers,
  • les habitats anthropiques (culture à gibier, talus).

L’inventaire de la flore de la Réserve fait aujourd’hui état de 455 espèces dont 11 protégées en Champagne-Ardenne et 35 inscrites sur la Liste Rouge Régionale comme l'Armoise blanche, le Cotonéaster sauvage, le Géranium sanguin...

Un espace préservé grâce à une gestion concertée

La gestion de la Réserve a été confiée à l'Office National des Forêts et au Conservatoire du patrimoine naturel de Champagne-Ardenne depuis 2000.

Le comité consultatif regroupant plusieurs organismes comme les collectivités territoriales, les associations, les propriétaires... donne son avis sur le fonctionnement et la gestion de la Réserve.

Des travaux de restauration ont été effectués depuis quelques années. Ainsi, plusieurs secteurs de pelouses sèches ont progressivement été réouverts (débroussaillage et fauche par des étudiants, des équipes de réinsertion ou des chantiers nature). Une partie des Ravins d'Aviette Maurière a été ouverte en 2005 grâce à un pâturage extensif caprin.

Actuellement...

La gestion de la Réserve a été confiée à l'Office National des Forêts et au Conservatoire du patrimoine naturel de Champagne-Ardenne depuis 2000.

Le comité consultatif regroupant plusieurs organismes comme les collectivités territoriales, les associations, les propriétaires... donne son avis sur le fonctionnement et la gestion de la Réserve.

Des travaux de restauration ont été effectués depuis quelques années. Ainsi, plusieurs secteurs de pelouses sèches ont progressivement été réouverts (débroussaillage et fauche par des étudiants, des équipes de réinsertion ou des chantiers nature). Une partie des Ravins d'Aviette Maurière a été ouverte en 2005 grâce à un pâturage extensif caprin.

Nom & Adresse du contact

Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne
114 rue Gambetta
08400 Vouziers
03 24 30 06 20

Les actualités à la une